Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 6497 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
78 utilisateur(s) en ligne (dont 71 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 2
Invité(s): 76

poetamateur, Océaniclaude, plus...
Choisissez
Joyeux Noël a vous tous
HĂ©bergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Vos poèmes ***UN SEUL PAR JOUR*** Les "poèmes" Ă©rotiques descriptifs ne sont pas les bienvenus sur ce site
     Amour Ă  sens unique
Enregistrez-vous pour poster

A plat Sujet précédent | Sujet suivant
Expéditeur Conversation
Doradole
Envoyé le :  14/1/2012 10:11
Plume de soie
Inscrit le: 17/6/2010
De: Ezzahra - Tunisie
Envois: 63
Amour Ă  sens unique
Derrière ce mûr infranchissable,
Ce rideau de marbre impénétrable,
Un homme se cache ;
Dont l’image réelle m’est à jour
HĂ©las inconnue.
J’aurais tant aimé te voir détruisant
Les obstacles nous opposants,
De toutes tes qualités cachées pourvu,
Mais de ton arrogance tu m’as baignée,
Et de ton indifférence glacée.
J’avoue être déçue d’aimer un homme
Aussi imbu de sens d’ambiguïté.
Clair ?
L’as-tu jamais été ?
Au point de me poignarder,
Avec ton caractère d’homme affairé.
J’étais lacérée, la souffrance que tu m’as infligée,
Etait mon nique témoin pour cet amour destiné
A être répudié par tant d’égoïsme effréné.
Mais je ne puis d’avantage la supporter
Ta vision des choses de la vie ;
Tu es sensible Ă  demi.
Et d’un côté, je te comprends, tu n’as jamais su
Ce qu’est qu’aimer ?
Aimer : « c’est se donner sans calcul, ni préjugés
Ne pas être partagé, vouer un amour entier »
Seulement, je crois que le printemps
Ne connaît de chemin à ton cœur.
L’hiver en toi dure trop longtemps,
Hélas, je t’aime sans relâche,
Depuis le premier jour,
Tu n’as cessé de me troubler ;
Mon amour pour toi est une rose
Encore close,
Embaumée par sa patiente ténacité...
J’ai vainement attendu te voir changer,
Voir le bonheur illuminer
Ton existence fardée,
de cette joie masquée.
et de cette assurance mal placée.
Je t’aime, et sais qu’il est insensé
De vouloir si fort te garder,
Car tu es ce que tu es,
Et je ne pourrais guère te changer,
Ni t’inculquer mes idées,
Ni t’obliger à m’aimer..
L’oubli viendra, peu à peu,
BlĂŞme, mais certain.
A plat Sujet précédent | Sujet suivant

Sujet :  Expéditeur Date
 » Amour Ă  sens unique Doradole 14/1/2012 10:11
     Re: Amour Ă  sens unique Honore 15/1/2012 10:00
       Re: Amour Ă  sens unique ramses 25/1/2012 20:54

Enregistrez-vous pour poster