Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 6480 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
53 utilisateur(s) en ligne (dont 44 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 2
Invité(s): 51

Tombelanuit, cyrael, plus...
Choisissez
photo de mon étoile lilou
Hébergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Vos po√®mes ***UN SEUL PAR JOUR*** Les "po√®mes" √©rotiques descriptifs ne sont pas les bienvenus sur ce site
     Fleurs de chien.
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Hermine
Envoyé le :  9/9/2008 20:16
Plume d'or
Inscrit le: 6/10/2007
De:
Envois: 1004
Fleurs de chien.


Le champ est là bourré
D'orties jusqu'à la meule
L'épouvantail curé
Aboie fort de la gueule

Les corbeaux décoiffés
Repassent au fil de raie
Un vieux peigne assoiffé
Des cris de l'emmuré.

Ils ont pris l'ordinaire
D'encercler les vestiges
Plantés au champ des nerfs
Frileux dessus leurs tiges

Ricaner sans raison
En piétinant les souches
Fiers de leur belle toison
Qui n'attire que les mouches

Au loin Quichotte mouline
Le ciel brisé sans bruit
Sancho dessous les ruines
Cherche l'air abruti.

Dulcinée s'en est larmes
Avalée pour un rien
Emportée par les lames
Des mortelles fleurs de chien...


----------------

angiee
Envoyé le :  9/9/2008 20:23
Plume de platine
Inscrit le: 26/8/2008
De: Ailleurs
Envois: 9787
Re: Fleurs de chien.
Très astuciex ce jeux de mots, cette recherche j'aime beaucoup
la dulcinée en larmes
Honore
Envoyé le :  10/9/2008 11:17
Modérateur
Inscrit le: 16/10/2006
De: Perpignan
Envois: 39553
Re: Fleurs de chien.
Le double sens de tes mots offrent à ta fleur une évasion qui s'envole au grès des moulins à vent.
HONORE
vauv
Envoyé le :  10/9/2008 11:21
Plume de diamant
Inscrit le: 8/3/2008
De: Vauvert, Gard.
Envois: 17901
Re: Fleurs de chien.
Hermine, à la plume divine, comme j'adore me perdre dans tes mots...même si là, je perçois une point d'amertume...mais j'ai vraiment aimé.
Merci de ce partage....comme bien souvent, je me suis laiss√©e entra√ģn√©e par tes mots......l'imaginaire et la r√©fl√©xion entrem√™l√©e....une sensation fort agr√©able de se laisser ainsi porter par les vents de ton beau po√®me...
Sophie.


----------------
"Cependant c'est le seul qui ne me paraisse pas ridicule. C'est, peut-être, parce qu'il s'occupe d'autre chose que de soi-même."A.de Saint-Exupéry.

"Le chemin vers le bonheur : gardez votre coeur libre de haine, votre esprit libre de tout souci. ...

GALIA
Envoyé le :  10/9/2008 11:34
Plume de platine
Inscrit le: 28/10/2007
De: ici ou là
Envois: 4525
Re: Fleurs de chien.
Chien, dents acérées..
fenaison terminée..
fleurs fanées..
mais qu'importe!
les ailes continuent à tourner pour les fous qui veulent bien voir au delà de l'apparence..
merci à toi pour ces mots singuliers


----------------
Il n'y a pas de chemin qui mène au bonheur....
....le bonheur est le chemin.

Hermine
Envoyé le :  10/9/2008 16:24
Plume d'or
Inscrit le: 6/10/2007
De:
Envois: 1004
Re: Fleurs de chien.
Ces fleurs de chien, bien s√Ľr avaient une vis√©e que je vais d√©velopper aujourd'hui √† votre attention dans le forum "expression libre ".

Je salue quelques plumes que j'ai appréciées en presqu'un an de site sans histoire ?
A bient√īt, ailleurs sans doute.


----------------

fildefer
Envoyé le :  11/9/2008 16:16
Plume d'argent
Inscrit le: 30/8/2008
De:
Envois: 396
Re: Fleurs de chien.
comme se sont piqués tes os de papillons!

jamais d'adieu
seulement les mutations conformes à notre nature et au temps

successives enveloppes!

Abdelkader
Envoyé le :  12/9/2008 4:46
Plume de platine
Inscrit le: 31/12/2006
De: Chlef / Algérie
Envois: 7592
Re: Fleurs de chien.
Le manque...

Une fleur √īt√©e de mon bouquet
Est un parfum qui va manquer,
Une note omise hors du solfège
Est une grêle qui fait la neige.

Les passants gardent le silence,
La ville peint son jardin du noir d'un corbeau sans plumes,
Le roi vous parle:

Peuple morne,
Dites le chant aphone qui éveille la honte et l'indignité,
Le rire aux larmes.

Peuple traitre,
Vomissez l'infamie d'une humiliation tue dans vos paroles trompeuses,
La guillotine.

Peuple morbide,
Dormez le marchand des rêves n'a que des cauchemars sinistres pour égayer vos nuits,
Le croque-mort

Les passants font comme l'autruche,
La ville arrose le sable de sel sur les plaies profondes et incurables,
Le poète est sain.

Une ruche privée de ses abeilles
Est un printemps sans le soleil,
Une paille tirée du font du nid
Est une offense √† l'Ňďuf puni.



Merci pour ce joli poème , j'ai essayé de l'interpréter selon un quotidien vécu ici, je m'identifie un peu à travers tes mots, j'espere que je ne me trompe pas...

Kader...
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster