Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 6448 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
38 utilisateur(s) en ligne (dont 25 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 3
Invité(s): 35

Lejumeau, Sybilla, ARobert13, plus...
Choisissez
Pièce de théâtre "Ussan n Tmuzgha" (Les jours de Gloire)
Hébergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Partages Oasiens : espace convivial
     Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Louandrea
Envoyé le :  15/1/2022 21:15
Plume d'or
Inscrit le: 12/6/2009
De:
Envois: 1526
Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...
[img][/img]

Un petit texte en hommage au réalisateur Jean-Jacques Beineix, qui nous a quittés hier, et au cinéma de nos 20 ans...

https://sabineaussenac.blog/2022/01/15/je-ne-suis-pas-folle-mon-amour-jeanjacquesbeineix-cinema-372-diva-les-films-de-nos-20ans/

(Cliquer sur le lien du blog pour revoir d'autres affiches de films, si envie...)

Les films de nos 20 ans, de nos 30 ans...

Subway, le sourire dément de Christophe Lambert, les patins de Jean-Hugues Anglade, l’air tendrement triste d’Isabelle Adjani. Éros et thanatos dans le métro, bouleversant. Je ne traverse jamais Paris sans voir ce trio bousculer ma jeunesse.

Tchao Pantin, la bonhomie meurtrière de Coluche, les jambes interminables et le regard intense d’Agnès Soral, la désespérance de Richard Anconina. Une éternelle histoire de vengeance, aussi vieille que l’humanité. Je n’ai pas le permis, mais chaque station service me rappelle le deuil du petit loubard attendrissant.

L’été meurtrier, les cigales déchirant le sourire d’Isabelle, encore elle, l’air de Pierrot ahuri d’Alain Souchon, et toujours éros et thanatos, en Provence. Un jour, lors d’une dispute, j’ai jeté le roman éponyme dans l’eau de la Méditerranée. Gondolé, usé, je crois qu’il renferme encore le sable de nos jeunesses.

La femme d’à côté, la voix terriblement douce de Depardieu terriblement fort, et Fanny Ardant, sa voix rauque tellement sensuelle. On se damnerait pour ces voix. Nous sommes tous adultérins, le contraire est impensable.

J’ai épousé une ombre, Nathalie Baye, fragile femme puissante… Depuis, je ne peux me retrouver dans les toilettes d’un train sans penser à une bague, à une robe et à un accident; j’ai toujours imaginé croiser Francis Huster en buvant un Sauternes.

Le vieux fusil, le rire de Romy, la tendresse pataude de Philippe Noiret, les fulgurances du lance-flammes aspergeant la pierre tutélaire de Bruniquel. Le pardon n’existe pas. Et pourtant, la beauté demeure.
**
37,2 le matin, le piano lancinant comme la mélopée des vagues, l’amour fou de Betty, son visage énucléé, la folie plus forte que l’amour. Et pourtant je souris en arpentant la plage de Gruissan, la plage de nos 20 ans, la plage de nos 30 ans.

Dédié à Jean-Jacques Beineix.

Sabine Aussenac

Nos étés de contrebande

Allumer la lumière te regarder dormir rapporter les premières tulipes fermer les yeux crier en découvrant la toile comment savais-tu que c'était ce tableau revoir Bruges te faire découvrir le Béguinage regarder le ciel dentelé faire claquer les contrevents sur l'océan courir vers les rochers lire ensemble sur l'un de ces fauteuils anglais remettre une bûche crépiter d'aise aimer ta main frôlant mes cheveux tes lèvres sur mon cou m'alanguir croquer dans la première cerise sentir ce jus acidulé faire un vœu te regarder rire en zigzaguant sous le jet d'eau comme j'aurais aimé être la mère de tes enfants ne pas penser aux impossibles plutôt décoller pour New York serrer ta main j'ai toujours eu peur en avion mais tu ne risques rien ma chérie j'adorerais mourir avec toi on jouerait aux Tours Jumelles arrête tes blagues idiotes mais je plaisante allez souris à ton petit Paul Auster manger des baggles saluer La Liberté jouer à Love Story te faire découvrir les châteaux cathares Sète te raconter l'Exodus nous barbouiller de jus de groseilles te lécher le coin des lèvres hum c'est bon c'est sucré s'étourdir tu es fou encore oui n'arrête pas recommence tu me tues non n'arrête pas je m'en fiche personne ne regarde oh bonjour Madame Ouztairi oui vous avez raison il va repleuvoir les draps qui claquent dans le jardin les odeurs de lavande les cigales toujours les cigales même à Paris ne jamais oublier cet été-là les vols fous des hirondelles toujours tu me trouveras toujours belle ces foins coupés où tu m'entoures de tes bras de vingt ans la clairière où dansent les fées cette chambre tendre où tout intimidé tu joues les grands seigneurs en tremblant d'envie ta passion joyeuse tes mains d'organdi qui jalonnent ma peau de dentelles câline tes yeux qui me mangent ta bouche enhardie qui explore et dévore et parsème ma vie jamais je ne serai rassasiée de tes tendresses je fais provision de soleil d'éternel d'infini je mets nos folies en conserve je me fais gardienne de nos songes il suffira de relire le millésime pour avoir en bouche l'âpreté de ton désir violent la profondeur de nos jouissances les découvertes immenses les rives océanes de nos étés de contrebande volés murmurés fracturés nos étés où je jouerai Betty de 37,2 mais ne t'inquiète pas je ne suis pas folle mon amour, juste de toi, juste de toi.


https://youtu.be/WnWGLgfRj9Y

[img][/img]


----------------
Mes sites web:

http://linktr.ee/sabine_aussenac

Lou, aux nuits rossignol...

Sphyria
Envoyé le :  16/1/2022 11:37
Modératrice
Inscrit le: 25/4/2021
De: France
Envois: 9270
Re: Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...
Jolis textes et belle documentation en hommage à un réalisateur qui a marqué son époque !
Sybilla
Envoyé le :  16/1/2022 14:25
Modératrice
Inscrit le: 27/5/2014
De:
Envois: 64424
En ligne
Re: Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...
Bonjour Sabine,

J'ai lu avec attention hier soir sur mon téléphone ce magnifique hommage à ce très grand artiste et toutes les descriptions !
Qu'il repose en paix!



Belle journée!
Toutes mes amitiés
Sybilla


----------------
Le rêve est le poumon de ma vie. (Citation de Sybilla)

cyrael
Envoyé le :  16/1/2022 18:46
Mascotte d'Oasis
Inscrit le: 30/10/2005
De: ****
Envois: 73665
Re: Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...


bonsoir mon amie

merci pour cet hommage à ce grand homme du cinéma

que de beaux souvenirs...d'antan,

je t 'embrasse LOU...


----------------

Ancielo
Envoyé le :  17/1/2022 6:00
Mascotte d'Oasis
Inscrit le: 18/10/2021
De: Seine Maritime - Dieppe
Envois: 1892
Re: Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...

Bonjour Louandra

Un très bel et poignant hommage, envers cet artiste de renom. Merci

ZAGHBENIFE
Envoyé le :  17/1/2022 19:17
Mascotte d'Oasis
Inscrit le: 7/11/2015
De: ALGER
Envois: 27143
Re: Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...
superbe hommage


----------------

STANY
Envoyé le :  20/1/2022 15:35
Plume de platine
Inscrit le: 12/9/2007
De: la porte 33 de l'A87
Envois: 2632
Re: Hommage à Jean-Jacques Beineix et au cinéma de nos 20 ans...
Très belle attention pour de jolis souvenirs.
Merci pour cette lecture et pour lui
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster