Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 6497 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
64 utilisateur(s) en ligne (dont 63 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 1
Invité(s): 63

gentilprince, plus...
Choisissez
Jo√ęl mon amour
Hébergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Partages Oasiens : espace convivial
     Sur les droits et la d√©magogie
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
lagouttedor
Envoyé le :  23/8/2017 23:35
Plume d'argent
Inscrit le: 25/12/2013
De: √† c√īt√© de toi!
Envois: 220
Sur les droits et la démagogie
Dernièrement j'ai prévenu quelques politiciens et journalistes par rapport à un des excès de la mondialisation, mais cela ne suffira sans doute pas. Comme vous le savez, nos fermes d'élevages sont de plus en plus grandes, sans espace,uniquement tournées vers l'abattage le plus nombreux et rapide de ces animaux, etc... Je leur ai dis aussi ceci: "Je voudrais que vous souteniez l'idée que les races à viande ont les mêmes droits que les autres (la loi sur les droits des animaux doit être respectée, vous pouvez la lire après ces quelques lignes). Pour cela, Il existe une solution qui a déjà fait son petit bout de chemin. En contrepartie de l'esclavage ignoble de ces espèces, les Européens pourraient réservés des espaces dans la plupart des communes pour des moutons par exemple comme à Vitré en plein centre-ville. Cessons de tourner autour du pot de confiture, nous recolterons tous ce que nous semons, la nature est cruelle pour ceux qui n'y prennent pas garde. C'est biologique, physique, mathématique, économique, etc... Tout est lié. Je vous remercie de votre attention, les politiciens ne doivent plus sous-estimé ce problème et agir pour ne pas nous prendre pour des bêtes condamnés par on ne sait quelle force obscure... Bonne journée."
Le monde doit cesser la démagogie et imposer des politiques dignes de ce nom. Je vous remercie de votre attention.
Voici maintenant la Déclaration Universelle des Droits de l'Animal:


La Déclaration Universelle des Droits de l'animal a été proclamée solennellement le 15 octobre 1978 à la Maison de l'UNESCO à Paris. Elle constitue une prise de position philosophique sur les rapports qui doivent désormais s'instaurer entre l'espèce humaine et les autres espèces animales. Son texte révisé par la Ligue Internationale des Droits de l'Animal en 1989, a été rendu public en 1990.

PR√ČAMBULE :

Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s'étant différenciés au cours de l'évolution des espèces,
Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d'un système nerveux possède des droits particuliers,
Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l'homme à commettre des crimes envers les animaux,
Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l'espèce humaine du droit à l'existence des autres espèces animales,
Considérant que le respect des animaux par l'homme est inséparable du respect des hommes entre eux,
IL EST PROCLAME CE QUI SUIT :

Article premier
Tous les animaux ont des droits égaux à l'existence dans le cadre des équilibres biologiques.
Cette égalité n'occulte pas la diversité des espèces et des individus.

Article 2

Toute vie animale a droit au respect.

Article 3

Aucun animal ne doit être soumis à de mauvais traitements ou à des actes cruels.
Si la mise à mort d'un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d'angoisse.
L'animal mort doit être traité avec décence.
Article 4

L'animal sauvage a le droit de vivre libre dans son milieu naturel, et de s'y reproduire.
La privation prolongée de sa liberté, la chasse et la pêche de loisir, ainsi que toute utilisation de l'animal sauvage à d'autres fins que vitales, sont contraires à ce droit.
Article 5

L'animal que l'homme tient sous sa dépendance a droit à un entretien et à des soins attentifs.
Il ne doit en aucun cas être abandonné, ou mis à mort de manière injustifiée.
Toutes les formes d'élevage et d'utilisation de l'animal doivent respecter la physiologie et le comportement propres à l'espèce.
Les exhibitions, les spectacles, les films utilisant des animaux doivent aussi respecter leur dignité et ne comporter aucune violence.
Article 6

L'expérimentation sur l'animal impliquant une souffrance physique ou psychique viole les droits de l'animal.
Les m√©thodes de remplacement doivent √™tre d√©velopp√©es et syst√©matiquement mises en Ňďuvre.
Article 7

Tout acte impliquant sans nécessité la mort d'un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la vie.

Article 8

Tout acte compromettant la survie d'une espèce sauvage, et toute décision conduisant à un tel acte constituent un génocide, c'est à dire un crime contre l'espèce.
Le massacre des animaux sauvages, la pollution et la destruction des biotopes sont des génocides.
Article 9

La personnalité juridique de l'animal et ses droits doivent être reconnus par la loi.
La défense et la sauvegarde de l'animal doivent avoir des représentants au sein des organismes gouvernementaux.
Article 10

L'éducation et l'instruction publique doivent conduire l'homme, dès son enfance, à observer, à comprendre, et à respecter les animaux.

La Déclaration Universelle des Droits de l'Animal a été proclamée solennellement à Paris, le 15 octobre 1978, à la Maison de l'Unesco.

Son texte révisé par la Ligue Internationale des Droits de l'Animal en 1989, a été rendu public en 1990.

-----------------------------------o----------------------------------


Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster