Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 6486 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
25 utilisateur(s) en ligne (dont 20 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 2
Invité(s): 23

RomanNovel, MICKAELLE, plus...
Choisissez
Virgule janvier 2015
Hébergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Nouvelles, histoires courtes (seuls les textes personnels sont admis)
     Le miroir
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
clotilde
Envoyé le :  20/5/2015 0:42
Plume de platine
Inscrit le: 23/3/2006
De: Le nord des ch'tis
Envois: 3024
Le miroir
Le miroir



Non pas le miroir aux alouettes mes amies, quoique à se demander si il n'existe pas quelque part tellement on en a entendu parler.

Je me souviens aux prémices de mes 16 ans, ma mère me disait sans arrêt :

- Tu vas finir pas briser cette glace à force de te regarder !

Pfff... à l'époque je n'écoutais pas, je vivais ma jeunesse point.

Le maquillage j'en utilisais très peu, un peu de rimmel et du rose nacrée sur mes lèvres. Pas de fond de teint une texture que je n'aimais pas, et c'est toujours le cas. Je ne voulais pas avoir un masque sur la peau. Sur mes amies j'aimais bien mais pas sur moi, je trouve que ça ne m'allait pas, comme on dit chacun son choix.

Et oui on cherche toujours √† cet √Ęge √† se rendre plus belle, ou mieux vu selon mon minois. J'en ris aujourd'hui enfin de compte je n'√©tais ni laide mais simplement moi-m√™me.

J'avais beau faire le tour, je le trouvais pas mal mon nez, et puis j'avais de jolis yeux...oui, je dis j'avais avec le temps ce n'est plus vraiment le cas. Mes yeux verts sont différents d'hier moins pétillants à cause de l'usure mais qu'importe, je n'ai plus besoin de séduire quiconque même pas moi-même.

J'en ris car on est bête quand on est jeune on croit que le monde nous appartient dans le creux de notre main, l'illusion s'envole dès que les années passent.

Désormais, ce miroir ou je me regardais tant, je ne fais que passer devant et furtivement, non pas que mon minois ne plaise plus, mais j'ai tant de choses à faire de plus important, que ce passage me parait secondaire, voir futile. La vie est si courte je l'ai appris à mes dépens, qu'il est grand temps que ma mémoire s'étale sur un grimoire.

Arlette


----------------
Mon voeu cette année procurer du bonheur dans mes textes ou histoires.

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster