Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 6528 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
68 utilisateur(s) en ligne (dont 61 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 1
Invité(s): 67

isabelle24, plus...
Choisissez
2024 déjà 16 ans sont passés sur oasisdesartistes
Hébergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Vos poèmes ***UN SEUL PAR JOUR*** Les "poèmes" érotiques descriptifs ne sont pas les bienvenus sur ce site
     « je boirai le calice jusqu'à la lie»
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Doradole
Envoyé le :  31/8/2011 9:50
Plume de soie
Inscrit le: 17/6/2010
De: Ezzahra - Tunisie
Envois: 63
« je boirai le calice jusqu'à la lie»
Car sans toi, je m’ennuie,
Car sans toi, je suis en continuel sursis,
De mes craintes, de mon amour transi,
De mon destin farceur, de mon ardeur,
De mon coeur qui t’aime à la folie
De ma faiblesse, de ma vie.
Tu es ma folie, ma joie, ma force,
Ma faiblesse et mon hardiesse
Dans une rivière de tendresse tu m’as ensevelie.
Enivrée, Caressée par les vibrations de cette voix chérie,
En goguette, le cœur léger et de joie rempli.
Séduite, apprivoisée, je me laisse aller
À tes intonations salutaires.
Tu es le réverbère dans ma nuit solitaire
Et grâce à toi je renoue avec ma vie,
Ta voix suave me sort de mon apathie.
De ces moments privilégiés, naquit
Ma douce monotonie.
Tes paroles bien franchies enjolivent ma vie
Et à travers cet immense plaisir inouï
Que procure ta volubilité à l’ouie,
Qui m’apprivoise et me séduit.
Tu me berces l’esprit par la cadence de tes récits,
Que j’écouterai encore et à l’infini…
Et puis, un beau jour, se heurtant à la dure réalité de la vie,
Tout finit, tout se meurt et s’éparpille,
Et dans les ténèbres insondables s’engloutit,
Au-delà de l’ampleur incommensurable de l’esprit,
Pour se perdre dans l’immense étendue de l’oubli.
Comme si jamais je ne t’ai connu,
Comme si de ma vie je ne t’ai vu.
Tu me dois l’oubli !!
Et moi, je savourerai mon breuvage enduit
D’amertume par la divergence de nos deux vies.
Et « je boirai le calice jusqu'à la lie».
Honore
Envoyé le :  31/8/2011 11:15
Modérateur
Inscrit le: 16/10/2006
De: Perpignan
Envois: 39531
Re: « je boirai le calice jusqu'à la lie»
Triste récit d'une séparation obligée, la vie est vraiment mal faite.
HONORE
anonyme
Envoyé le :  2/9/2011 20:24
Re: « je boirai le calice jusqu'à la lie»
Bien joli poème. IRIS
Loucoq
Envoyé le :  3/9/2011 1:24
Plume d'argent
Inscrit le: 21/4/2010
De: Victoriaville
Envois: 500
Re: « je boirai le calice jusqu'à la lie»
Triste mais très joliment bien dit.





ramses
Envoyé le :  24/9/2011 18:26
Plume de diamant
Inscrit le: 23/12/2005
De: Belgique
Envois: 15885
Re: « je boirai le calice jusqu'à la lie»


----------------

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster