Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 9331 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
36 utilisateur(s) en ligne (dont 21 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 4
Invité(s): 32

cyrael, EvilFranck, ODIN, eolienne, plus...
Choisissez
Un petit bonjour à toutes et à tous...
Hébergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Po√®mes d'auteurs
     LE CHENE ET LE ROSEAU
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
troubadoc
Envoyé le :  2/12/2019 7:48
Plume d'or
Inscrit le: 16/10/2012
De: valras plage
Envois: 864
LE CHENE ET LE ROSEAU
LE CHENE ET LE ROSEAU
Ló Cassa é ló Canavéra

Le Chêne un jour dit au Roseau :
L√≥ Cassa √Ļn jorn dis al Canav√©ra :
¬ę Vous avez bien sujet d'accuser la nature ;
¬ę Av√©tz pla sicut d√© √©nc√Ļsar la natur√† ;
un roitelet pour vous est un pesant fardeau ;
√Ļn r√©√Įn√®t per v√≥s √©s √Ļn p√©sant fa√Įs ;
le moindre vent qui d'aventure
ló méndra vént qué d'avénturà
fait rider la face de l'eau
fa rufar la facia d√© l'a√Įga
vous oblige à baisser la tête ;
v√≥s c√≥mp√©lis √† ba√Įssar l√≥ cap ;
cependant que mon front au Caucase pareil,
caqu√©lo qu√© m√©√Ļ front al Caucase pari√®r,
non content d’arrêter les rayons du soleil,
nó cóntént dé arrèstar las bréscas del sólèlh,
brave l'effort de la tempête.
bravà l'ésfort dé la témpesta.
Tout vous est aquilon, tout me semble zéphyr!
Tót vós és aquilon, tót mé sémbla véntilhón !
Encore si vous naissiez à l'abri du feuillage
√Čnca√Įr√© si na√Įssiatz al abric d√©l capf√Ļelh
dont je couvre le voisinage,
qué-né cóberti ló vésinatgè,
vous n'auriez pas tant à souffrir;
n'a√Ļri√®tz pas tant √† patir ;
je vous défendrai de l'orage,
v√≥s d√©v√©sara√Į d√© l'a√Ļratg√®,
mais vous naissez le plus souvent
mas na√Įss√®tz l√≥ ma√Į s√≥v√©n
sur les humides bords du royaume du vent.
sus l√©s im√®s bords d√©l r√Įalm√© del v√©nt.
La nature envers vous me semble bien injuste¬Ľ.
La natura r√©v√®rs v√≥s m√© s√©mbl√† pl√† √©njust√† ¬Ľ



¬ę Votre compassion, lui r√©pondit l'arbuste,
¬ę Vostr√© compatim√©nt, √©n el r√©spondigu√®t l'arbratel,
part d'un bon naturel mais quittez ce souci.
partis d'√Ļn b√≥√Ļ natural mas quitas aquel p√©nsam√©nti.
Les vents me sont moins qu'à vous redoutable;
Lés vénts mé són méns qué à vós rédoptadis ;
je plie et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
pl√©gui √© n√© √©sberli pas. Av√®tz fin a√Įci
contre leurs coups épouvantable
contra lors cops éspavéntos
résisté sans courber le dos;
résistat sén córbar l'ésquina ;
mais attendons la fin ¬Ľ Comme il disait ces mots,
mas esp√©ram la fin ¬Ľ C√≥ma disia aquels diccions,
du bout de l'horizon accourt avec furie
del cap d√© l'as√Ļ√®lh accort amb f√©ronia
le plus terrible des enfants
ló mas tarriblé dés drolèts
que le Nord eut porté jusque là dans ses flancs.
qu√© l√≥ Nord agu√®t p√≥rtat fin aqui dins s√©√Ļs latz.
L'arbre tient bon, le roseau plie.
L'arbr√® t√©n b√≥√Ļ, l√≥ Canav√©ra pl√©g√†.
Le vent redouble ses efforts,
L√≥ v√©nt r√©dobla s√©√Ļs √©sforts,
et fait si bien qu'il déracine
é fa si bén qué désraciga
celui de qui la tête au ciel était voisine
aquésté dé cal ló cap al cèl éra vésina
et dont les pieds touchaient à l'empire des morts
é qué lés pès tócavan à l'émpirè dés morts.

JEAN DE LA FONTAINE



----------------
la vie est belle a la retraite que tu en ai 60 ou 70 ou plus si tu es en bonne santé! tamalou? mot a eviter;
les poemes un passe-temps sans aucune pretention dans la beauté de l'aurore avec le soleil qui me fait des levers pharaonique sur la mer...

eolienne
Envoyé le :  2/12/2019 11:18
Webmaster
Inscrit le: 22/6/2005
De: Région Parisienne
Envois: 30676
En ligne
Re: LE CHENE ET LE ROSEAU
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster