Oasis des artistes: Poésie en ligne, Concours de poèmes en ligne - 9305 membres !
S'inscrire
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Mot de passe perdu ?
Inscrivez-vous !
Petites annonces
Qui est en ligne
25 utilisateur(s) en ligne (dont 21 sur Poèmes en ligne)

Membre(s): 2
Invité(s): 23

poemic, berrichonne, plus...
Choisissez
séjour à MATADI en 2010
Hébergez vos images
zupimages
Droits d'auteur


Copyright



Index des forums de Oasis des artistes: Le plus beau site de poésie du web / Poésie, littérature, créations artistiques...
   Vos po√®mes ***UN SEUL PAR JOUR*** Les "po√®mes" √©rotiques descriptifs ne sont pas les bienvenus sur ce site
     Passer mon cŇďur √† l'encaustique...repost
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Louandrea
Envoyé le :  18/8/2014 16:53
Plume d'or
Inscrit le: 12/6/2009
De:
Envois: 1368
Passer mon cŇďur √† l'encaustique...repost
https://www.youtube.com/watch?v=hhpBgsar9Pc

Un poème de Sabine Aussenac

Un bateau de glycines comme amarré au port, et les renoncules qui font la révérence ; la lampe tempête, phare des absences.
L'été, elle m'accueille comme une luciole apprivoisée. En hiver, l'écho des fumeroles ajoute un parfum à mes retours.

Pierre angulaire d'une vie tourment√©e, la maison devient campement de mes r√™ves ; nomade, je me sais blottie en ses murs. Nich√©e en pr√© carr√© ovo√Įde, j'y apprends √† voler.

Passer mon cŇďur √† l'encaustique ; les piles de draps de lins aux broderies d'anc√™tres asservies et patientes m'apprennent le fil du temps. Grains de lavande, perles lilas des jours heureux.

Ce silence aux velout√©s d'orfraie ; la nuit chuchote et crisse, parfois l'Autan crie comme femme en g√©sine, et les sapins semblent fant√īmes au garde-√†-vous.

La source, abreuvoir des miracles, l√©g√®re en ses tons de cresson et d'abeilles. Ecouter sa fra√ģcheur.

Cristal en fusion du ruisseau, flambée de sarments aux éclats de vendanges, terre lourde en sillons d'avenir, immensité de l'estive ensoleillée : quatre éléments me constituent liberté.

Carreaux gauchis et fenêtres aux bois gourds ; j'aime ces aspérités qui dérangent l'ignare et le moderne. Ne faire qu'un avec la trace, je deviens réceptacle, bénitier des mémoires.

L'horloge : granit de sa sérénité, force tranquille du balancier contre nos dispersions informatiques.

Cieux immenses de nos √©t√©s toujours renouvel√©s ; partir √† la p√™che aux √©toiles. Mon √Ęme bat la chamade √† la lune orang√©e.

Pailler nos joies, greffer nos connivences, étayer nos certitudes ; j'engrange les leçons de choses.

Tu n'es pas là, qu'importe. L'imposte des pierres chaudes raconte histoire sans fin. Je me construis au chaume de l'innocence.

Un jour d'automne ou de printemps, tu fouleras le serpolet ou les bruyères ; et si je suis partie, tu me liras. Les pierres auront gardé la douceur des sourires.

http://www.amazon.fr/Sabine-Aussenac/...

[img][/img]


----------------
Mes sites web:

http://linktr.ee/sabine_aussenac

Lou, aux nuits rossignol...

flamandine
Envoyé le :  18/8/2014 23:10
Plume de diamant
Inscrit le: 11/6/2014
De:
Envois: 11998
Re: Passer mon cŇďur √† l'encaustique...repost
Bonsoir Louandrea, de superbes associations d images pour cette belle prose poetique . Ma preferee est celle du bateau de glycine.
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster